La Pierre Bécherelle

Située en aval de la confluence de la Maine et de la Loire, au bord du fleuve, et face à la pointe nord de l’île de Béhuard, la Pierre Bécherelle est un énorme et très ancien monolithe naturel. Son nom viendrait de « Béchet », le brochet en vieux patois local. L’endroit était réputé pour la pêche de ce poisson.

Cet éperon rocheux, aujourd’hui d’une quinzaine de mètres de hauteur, était autrefois beaucoup plus imposant. Il a en effet été utilisé partiellement pour en extraire de la pierre de construction. Il avait déjà failli être attaqué en 1843 par les entrepreneurs qui construisaient les levées de Chalonnes et de Montjean et qui trouvaient là une source de pierre  facile à exploiter et à transporter par chalands. Seules des manifestations populaires opposées violemment à cette pratique et largement relayées par le journal local les en empêchèrent. Malheureusement, elles eurent moins de succès quelques années plus tard lors de la construction de la ligne de chemin de fer Orléans-Nantes et l’énorme bloc fut amputé en 1851 d’une grosse partie de son volume.

Dès le XIe siècle, il est fait mention dans un cartulaire de l’église Saint-Laud d’Angers, de la Pierre Bécherelle comme servant de limite aux fiefs de Saint-Laud et du Ronceray côté Bouchemaine et de celui de Saint-Nicolas côté Savennières. Elle a servi tout au long des siècles de point de repère important pour les mariniers qui assuraient le transport des marchandises sur le fleuve. Au XVe et XVIe siècles, il a aussi servi de lieu de péage. Le Seigneur de Serrant y percevait une dîme annuelle sur chaque bateau passant dans les limites de son fief. Il n’hésitait pas à avoir recours à la force des armes lorsque des bateliers récalcitrants cherchaient à y échapper. Avec les luttes entre seigneurs, cette pratique du péage disparaîtra au moment des guerres de religions.

Aujourd’hui, la Pierre Bécherelle est un lieu de promenade et une attraction prisée des angevins et des touristes. Elle sert aussi d’entraînement à l’escalade pour les clubs locaux d’alpinisme.

X