Le village de Savennières

Sur la rive droite de la Loire, à 15km au sud-ouest d’Angers, la commune de Savennières, s’étend sur une superficie de 21 km2.  Prenant appui sur la Loire, elle présente dans sa partie sud un relief accidenté qui contraste avec celui plutôt plat de sa partie nord et des communes avoisinantes. Adossé à la Loire qui en constitue sa frontière sud, le bourg occupe une position excentrée par rapport au reste de son territoire.

Histoire de Savennières

De nombreuses découvertes archéologiques attestent d’un peuplement de l’aire de Savennières dès la préhistoire. A l’époque gallo-romaine de petites colonies gauloises vivaient disséminées sur les coteaux. Avec l’évangélisation de la région, une première paroisse est fondée au VIIè siècle et la partie primitive de l’église est construite au Xè siècle. Jusqu’au Moyen Age, la région fut souvent troublée par de nombreuses invasions. Au XVIIIè siècle, Savennières devient un lieu de résidence très recherché par l’aristocratie et la grande bourgeoisie angevines qui y construisent de superbes châteaux et manoirs. Avec l’arrivée du chemin de fer en 1851 et la construction des ponts reliant Savennières et Rochefort, l’activité économique, basée sur le petit commerce, l’artisanat et la viticulture, se développe rapidement.

histoire Savennières
Bataille roche aux moines

La bataille de la Roche aux Moines, un tournant de l’histoire de France

C’est ici qu’eut lieu en 1214 la bataille de la Roche aux Moines, opposant les deux dynasties qui à l’époque se partageaient la France, les Capétiens et les Plantagenêts. Jean sans Terre couronné roi d’Angleterre à la mort de son frère Richard Cœur de Lion, règne de l’Ecosse au Pays basque. Revendiquant son titre de Comte d’Anjou, il décide d’envahir la France gouvernée par le roi Philippe Auguste. Il débarque sur le continent, à La Rochelle, à la tête d’une puissante armée et remonte vers Paris. Mais au passage de la Loire, il se heurte à la défense héroïque du Sénéchal Guillaume de Roche retranché dans sa puissante forteresse de la Roche aux Moines. En favorisant, quelques semaines après, la victoire de Philippe Auguste à Bouvines, sa défaite conditionnera l’avenir du royaume de France.

Une situation privilégiée

La population de la commune est d’environ 1 400 habitants et connaît peu de variations depuis une vingtaine d’années. Le bourg, encerclé par le vignoble classé en appellation d’origine contrôlée, ne dispose pour l’instant que de faibles possibilités d’extension.

Le bourg historique, d’une forte densité, est très ramassé autour de son église romane, de sa mairie et de son ancien presbytère. L’extension du village n’a été possible que vers le nord. Elle s’est faite à partir des années 70 avec la construction en deux temps de deux lotissements qui ne forment aujourd’hui qu’un seul ensemble.

Depuis 1993, Savennières fait partie, avec 31 autres communes, de la communauté de communes « Angers Loire Métropole » qui lui apporte ses services en matière d’assainissement, d’eau potable, d’ordures ménagères, de liaison par autobus vers Angers avec son réseau IRIGO, et de développement touristique par l’intermédiaire de sa structure spécialisée « Angers Loire Tourisme ». En tant que commune ligérienne, Savennières est également incluse dans le vaste ensemble du Val de Loire inscrit depuis 2000 au Patrimoine mondial de l’UNESCO.

Le village de Savennières
Savennières une grande diversité de paysage

Une grande diversité de paysage

Savennières fait partie du vaste ensemble “Val de Loire” inscrit depuis l’an 2000 au patrimoine mondial de l’humanité par l’UNESCO. Cette inscription est la reconnaissance d’une valeur exceptionnelle du paysage ligérien dont Savennières est un exemple remarquable. Du bourg ancien aux bords de la Loire, des coteaux viticoles au plateau bocager, le village offre une vaste palette de paysages où se rencontrent petits hameaux, somptueux châteaux et vieux moulins, tous témoins d’une longue histoire et d’un riche patrimoine naturel et culturel.

Le plateau, un paysage bocager

Le plateau de Savennières, aux paysages diversifiés, constitue une liaison entre les coteaux de la vallée et la vaste zone bocagère de l’ouest d’Angers. Il est constitué par un maillage bocager typique du massif armoricain et est particulièrement bien conservé. Il regroupe des milieux naturels (bocage, bois et étangs), des zones à vocation agricole en production intensive et un habitat dispersé constitué de hameaux épars et maisons isolées, en raison de la dispersion des points d’eau sur le plateau.

paysage bocage Savennières
Parc château epiré

Le hameau d’Epiré

Le hameau d’Epiré, deuxième pôle d’habitation avec environ 170 habitants, se trouve distant d’environ 3,5 km en direction d’Angers. Exclusivement résidentiel, il ne possède aucun commerce. Entre les deux zones d’habitat, trois coteaux séparés par des vallées perpendiculaires à la Loire et idéalement exposés au soleil accueillent sur une superficie d’environ 180 ha le célèbre vignoble réputé pour ses vins secs, avec ses appellations d’origine contrôlée « Savennières », « Savennières Roche aux Moines » et « Coulée de Serrant ». Le sol, de nature schisteuse, apporte toute sa typicité au vin.

frise Savennieres
X