Groupe thématique Santé et services

Réunion du 28 février 2019
Étaient présents trois élus (Franck Normand, Françoise Carval, Gaëlle Guinut), le maire Jérémy Girault et trois Saponariens.

Lors de la réunion de lancement des groupes thématiques le 27 janvier, le groupe Santé et services avec retenu et priorisé plusieurs sujets qui ont donc été approfondis lors de cette 1ère réunion.

Du point Poste à l’Agence postale

L’irrégularité des dates et heures d’ouverture du point Poste au Chenin posant aux Saponariens des problèmes de continuité du service public, il a été décidé, avec l’accord de l’équipe du Chenin,  de transférer ce point Poste à l’intérieur de la mairie à compter de la mi mai. Il deviendra alors une véritable agence postale, avec de nouveaux services offerts aux habitants. Une information plus complète sera faite au moment de l’ouverture.

A la recherche de nouveaux commerces

Il était ressorti de la précédente réunion, un souhait des habitants de voir davantage de commerces s’installer sur la commune. L’exemple type était le coiffeur, perçu autant comme un service qu’un lieu d’échanges favorisant le lien social.

Pour permettre de mieux identifier ce qu’il y avait derrière cette demande, nous avons fait le choix de réaliser un état des lieux de l’existant. Nous avons listé les commerçants et artisans présents sur la commune, en omettant les viticulteurs et les chambres d’hôtes (car ils ont souvent une bonne visibilité, et ils ne sont pas des services du “quotidien”).
Notre idée était dans de faire intervenir les personnes volontaires du groupe pour aller à la rencontre de ces acteurs économiques. Échanger avec eux et leur demander leur accord pour figurer sur une “plaquette” éditée à l’occasion de la sortie d’un prochain bulletin municipal. Plusieurs buts à cette démarche :

  • identifier et faire sortir de l’ombre les commerçants / artisans
  • permettre aux Saponariens de se rencontrer
  • faire connaître à la population ce qui existe sur la commune
  • identifier les commerces manquants et qu’on aimerait voir s’installer à Savennières”
  • impulser une dynamique qui mènerait à une réflexion plus “éclairée” sur le “qui/quoi” (comme commerce) et “comment” (les inciter à venir s’installer, et par quelles démarches).


Il faudra également repérer les locaux disponibles pour cette installation.
Nous avons mis de côté pour l’instant ce projet pour l’évoquer lors d’une prochaine réunion.

Le futur Pôle Santé

Le contexte

Lors de la première réunion de janvier, il est ressorti du travail en groupe qu’un désir fort des habitants était de pouvoir bénéficier sur la commune d’un lieu où trouver toute sorte de praticiens de santé, médicaux et paramédicaux. Une attente importante puisqu’il faut nécessairement, pour avoir accès à certains médecins (spécialistes notamment) et services (la pharmacie, et parfois les infirmiers), se véhiculer ou se faire véhiculer. C’est une demande essentielle des usagers du transport solidaire, dispositif créé en lien avec le CSI de St Georges sur Loire et qui permet, par le biais du bénévolat, de se faire transporter n’importe où à moindre coût. C’est un service indispensable  quand on n’a pas de voiture ou qu’on est temporairement immobilisé.

Le besoin d’un pöle santé est ressenti comme urgent par nombre de personnes concernées du fait du nécessaire départ à  la retraite du seul généraliste existant sur la commune. Chacun reconnaît qu’un tel lieu est très difficile à mettre en place. D’abord regarder ce qui se passe sur les communes alentours qui ont peut être un meilleur potentiel (quand il existe déjà une pharmacie, des médecins, des kinés, des ostéopathes, des infirmiers…). Et que partir de “rien” sur Savennières est une difficulté supplémentaire. L’Agence Régionale de Santé (ARS) qui serait financeur du projet (en partie) favorise le travail en réseau des praticiens. Cela pourrait permettre de mettre en place sur la commune des permanences de médicaux/paramédicaux qui exercent sur plusieurs communes à la fois et qui ont l’habitude de travailler ensemble.

Hormis la présence d’un généraliste dont il faudra anticiper le départ en retraite, la commune bénéficie d’une podologue quelques jours par semaine. Les infirmiers de la Possonnière sont très sollicités.

Le maire Jérémy Girault nous a par ailleurs fait part de plusieurs informations intéressantes :

  • Rochefort et Denée d’un côté, la Possonnière de l’autre ont des projets similaires (installation de plusieurs praticiens médicaux et paramédicaux). Si on laisse ces communes s’organiser seules, on risque de voir partir nos services sans espoir de retour. D’autant que ces communes ont certains atouts comme le pharmacien.
  • Bouchemaine et St Martin du Fouilloux sont dans la même agglomération que nous, il faudrait peut être imaginer une continuité dans cette direction, plutôt que vers Rochefort ou la Possonnière qui sont nos voisins “historiques”.

Le plan d’actions

Après multiples échanges, il a été convenu de :

  • Rencontrer la podologue et le généraliste présents sur la commune pour les inclure dans nos réflexions.
  • Faire une enquête auprès des habitants sur leurs attentes et besoins “ressentis” en termes de santé, de service médical/paramédical. Ressentis car ça sera peut-être l’occasion de communiquer sur des dispositifs existants. En excluant d’office la présence d’une pharmacie puisque c’est impossible pour des raisons réglementaires (le code de la santé publique prévoit un seuil de 2 500 habitants pour l’autorisation de l’implantation d’une pharmacie sur une commune).
  • Trouver une méthode pour faire savoir aux praticiens ou futurs praticiens qu’on a un projet de lieu de Santé.
  • Sur la livraison de médicaments. Se renseigner auprès des officines qui la pratiquent et connaître les conditions;

Prochaine réunion :
jeudi 4 avril à 20 heures en mairie
A l’ordre du jour : enquête auprès des artisans et commerçants, avancement du déménagement du point Poste, etc.

frise Savennieres
X